Gwalior 02/02/18

La légende prétend que le nom de la ville proviendrait de celui d'un ascète, Gvâlipa, qui, au VIIe siècle, aurait guéri un râja râjput, Surâj Sen, de la lèpre. Ce dernier aurait alors fondé la ville en remerciement. Gwalior est devenue, au fil des siècles, le berceau de grandes dynasties rajpoutes avant de tomber successivement entre les mains des Moghols, des Marathes puis des anglais pour finalement revenir aux Marathes qui régnèrent en maîtres jusqu'à l'indépendance. C'est aussi la ville natale de Tansen, celui qui est considéré comme l'un des plus grands musiciens indiens de tous les temps et qui fut musicien à la cour du räja Akbar.
Démarrer diaporama
Assi Khamba Ki Baori . Ancien monument construit par le Maharaja Maan Singh, il se compose de différentes chambres conçues pour permettre aux reines de se…
L'immense citadelle de Gwalior mesure presque 3km de long et occupe la crête d'une colline en grès et en basalte haute de 100m. Le fort date du Xe siècle mais…
Le Man Mandir Palace a été construit entre 1486 et 1516 par le Raja Man Singh.
Orné de superbes bas-reliefs et de panneaux en pierre sculptée, ce palais à deux étages est considéré comme l'un des chefs d'oeuvre de l'architecture rajpoute.
Sa façade est décorée de carreaux de faïence de couleurs vives -bleu, jaune et vert- sur lesquels figurent des animaux : perroquets, paons, canards, éléphants.
La fenêtre en encorbellement du quartier des femmes se détache des balustrades en pierre ajourée
Les chambres donnent sur les cours intérieures